Huiles essentielles : mode d’obtention

Définition d’une huile essentielle :

Les huiles essentielles sont élaborées par une catégorie de plantes que l’on appelle plantes aromatiques.

La plante aromatique est une plante qui contient des molécules aromatiques volatiles ou odorantes dans un ou plusieurs organes producteurs (o.p.) que sont les feuilles, les fleurs, les fruits, les graines, l’écorce et les racines. Pour être distillée, la plante aromatique doit renfermer une quantité suffisante de molécules aromatiques.

Celles-ci sont contenues dans des systèmes sécréteurs :

  • Les poils sécréteurs
  • Les cellules sécrétrices
  • Les poches schizogènes
  • Les poches schizolysigènes
  • Les canaux sécréteurs

Les plantes aromatiques, capables de synthétiser une essence, sont peu nombreuses. Parmi les 8 000 000 espèces végétales, seules 10% en sont capables.

Mode d’extraction des huiles essentielles :

  • L’hydrodistillation

C’est le procédé le plus ancien et le mieux adapté pour extraire les essences des végétaux aromatiques.

L’appareil à distiller ou alambic sert à l’extraction quantitative et qualitative des Huiles Essentielles.

Photo d’un alambic en pleine distillation de plantes aromatiques 

Les plantes aromatiques sont mises dans un alambic (en inox ou en cuivre) remplie d’eau pure (1). Sous l’effet de la cuisson la vapeur générée par l’eau en ébullition (dans la première cuve) imprègne et traverse la matière végétale (1), dissout et vaporise les molécules aromatiques.

Cette vapeur d’eau chargée d’essence est entraînée (2) vers le serpentin réfrigérant (3), la condensation s’effectue progressivement. A la sortie du réfrigérant (4), le produit de la distillation se partage en deux liquides distincts au sein d’un essencier appelé « vase florentin » :

  • Le premier ; de densité inférieure à l’eau flotte à la surface ; c’est l’Huile Essentielle (HE). Pure et naturelle elle ne contient aucun corps gras malgré sa dénomination
  • Le deuxième, de densité supérieure est l’Hydrolat Aromatique (HA). C’est donc de l’eau distillée chargée de molécules aromatiques hydrosolubles (moins de 5%)

La différence de densité entre les deux liquides permet une séparation facile. L’Huile Essentielle est recueillie dans des flacons de verre et stabilisée pour une durée d’un mois à un an, suivant les plantes aromatiques. Ce repos est indispensable pour qu’elle prenne ses caractéristiques propres avant son utilisation.

L’Hydrolat Aromatique est également conservé car il contient des molécules aromatiques en faible quantité, à l’état hydro dispersé. […]

Les rendements seront différents en fonction de la plante aromatique.

A titre d’exemple :

– Pour 1 kg d’Huile Essentielle de Clou de girofle, il faut distiller 7 kg de boutons floraux desséchés

– Pour 1 kg d’Huile Essentielle de Lavandin, il faut distiller 50 kg de sommités fleuries

– Pour 1 kg d’Huile Essentielle de Rose de Damas, il faut distiller 4 000 kg de pétales.

Pour plus d’informations, vous pouvez regarder cette vidéo explicative :

  • L’expression

Cette technique s’adresse essentiellement aux agrumes. Elle consiste à presser mécaniquement les zestes de ces agrumes pour extraire des poches sécrétrices une substance appelée : Essence.

L’expression des citrons par exemple s’effectue à froid : les zestes sont râpés sous jet d’eau, l’émulsion eau et essence est séparée par centrifugation ; on parle ainsi d’essence de citron et non d’huile essentielle de citron car les agrumes ne peuvent être distillés. La conservation de cette essence s’effectue au frais car la chaleur la déstabiliserait.

En résumé, l’Huile Essentielle est une essence distillée, l’essence est une substance secrétée par la plante aromatique.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.


*