Mycose : ce champignon indésirable

Qu’est-ce qu’une mycose ?

Le terme mycose désigne l’infection d’une partie du corps provoquée par des champignons microscopiques. Les deux principales familles de mycoses sont les candidoses (candida) et les dermatophytoses. Ces familles se divisent en différents types de Mycoses : atteinte des plis, herpès circiné, intertrigo, onychomycose, mycose buccale, mycose génitale, pied d’athlète, teigne et pityriasis versicolor. Même si elles sont la cause de situations inconfortables, de grattements à répétitions et de petites blessures, les mycoses sont en général peu dangereuses. Cependant, un petit nombre de Mycoses tourne chaque année en mycose invasive, et conduit les personnes atteintes à l’hôpital. Pour chaque mycose, un traitement naturel existe.

Quelles sont les causes des mycoses ?

Les Mycoses de la peau sont localisées en majorité dans les endroits chauds et humides. En effet, la macération et l’humidité favorisent l’apparition de champignons. Cependant, certaines mycoses peuvent être situés dans le dos ou sur le cuir chevelu, comme l’herpès circiné ou la teigne. Dans tous les cas, une bonne hygiène de vie et le lavage fréquent de son linge de peau est une bonne manière de se prémunir contre les mycoses.

Ainsi il a été prouvé que la plupart des micro-organismes, liés aux mycoses, se développent grâce à trois facteurs :

  • Le sucre : le candida s’épanouit grâce au sucre. Une glycémie importante (diabète ou alimentation trop riche en sucre) ou un taux trop élevé d’hormones féminines (grossesse, ménopause, règles…) peuvent induire un taux de sucre excessif ou une modification de la composition des secrétions vaginales et ainsi favoriser l’apparition de mycoses.
  • L’acidité : un pH neutre ou légèrement alcalin (7 à 9) doit être recommandé car il s’oppose au développement des champignons, ceux-ci se multipliant plus facilement en milieu acide.
  • La chaleur et l’humidité : les champignons adorent les zones humides et chaudes où la macération est de mise. Le développement des mycoses se fait plus facilement dans les zones de fortes transpirations.

Tous ces facteurs sont souvent réunis lors de l’été, la saison où l’apparition de mycoses est à son maximum.

Quelques conseils simples…

Pour les mycoses du pieds, nous vous conseillons de retirer vos chaussures (de préférence en cuir et non plastiques) le soir en rentrant, de bien vous laver et frotter les zones entre les orteils, de changer vos chaussettes et collants tous les jours, de ne pas prêter vos chaussures et également d’éviter de marcher pieds nus dans les zones collectives.

Concernant les mycoses dans les zones intimes du corps, il est préférable de bien se laver, surtout après un rapport sexuel (les hommes étant souvent asymptomatiques), d’utiliser un préservatif, de ne pas utiliser les serviettes des autres pour s’essuyer, et enfin de changer tous les jours de sous-vêtements.

De manière générale, il est également important de privilégier une alimentation pauvre en sucre raffiné, riches en crudité, fruits frais et la consommation d’au moins 1,5 litre d’eau peu minéralisée (résidus à sec < 120 mg/l).

Aroma Celte et les mycoses :

En plus de ces conseils simples à adopter, Bruno Obriot, Homéopathe, Naturopathe et créateur du Laboratoire Aroma Celte vous conseille les produits suivants :

  • Aroma Celte Lithothamne : De part sa composition basique (PH égal à 9) et ses composants fortement assimilables par l’organisme (carbonate de calcium), le lithothamne est important dans le soutien et l’équilibre acido-basique de l’organisme. Le carbonate de calcium est un excellent anti-acide, il neutralise l’acidité.
  • Aroma Celte Digestif : 2 gélules 3x/j pdt 14 jours, puis 1 gélule matin et soir 5 jours sur 7 pendant 2 à 3 mois.
  • Aroma Celte Huile Dermo7 : à appliquer directement sur la zone concernée à l’aide d’un coton propre.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.


*